triturus ou salamandre ..

Publié le par catlove

Elles sont de sorties c'est le moment de la reproduction et on commence à les voir ventouser sur les murs en pierre.

malheureusement souvent mes chats ,n'ayant plus de terrain de chasse comme tous les chats de village.

 se rabattent sur les salamandres occupées à la  parade amoureuse,ou en fin d'été comme je vous le montrais dans un de mes anciens articles sur les cigales(mais la souvent en fin de vie et d'été)

mais là les salandres (triton) sont protegés,mais aucun moyen la nuit d'empecher les chats de chasser sur les toits qui communiquent jusqu'aux remparts du château.

 SDC13729.JPG

 

 Les espèces de Triturus ressemblent à des petits lézards aquatiques, de 7 à 15 cm de long selon l'espèce. Ils sont munis d'une queue aplatie latéralement, à la différence de leurs proches cousines salamandres. Elles présentent un remarquable exemple de dimorphisme sexuel, le mâle et la femelle étant souvent très différents morphologiquement, en particulier lors de la période de reproduction, où le mâle arbore une livrée nuptiale souvent très colorée, différente de son apparence du reste de l'année. La femelle est en général plus terne et plus grande que le mâle.

Les membres du genre Triturus passent une partie de l'année sur la terre ferme, n'allant dans l'eau que lors de la reproduction. Durant cette période les mâles de chaque espèce développent une crête (plus ou moins grande et découpée) sur le dos et la queue, parfois vivement colorée.

Au contraire de nombreuses espèces d'amphibiens Anoures (grenouilles, crapauds et rainettes), les tritons, comme les autres membres de l'ordre des Urodèles, ne chantent pas lors de la période de reproduction. Ces tritons possèdent néanmoins une parade nuptiale tout à fait particulière : le mâle nuptial (arborant une crête et des couleurs plus vives que la femelle), se place devant la femelle et agite la queue le long de son corps, en direction de la femelle. Par ces mouvements, il diffuse vers la femelle des phéromones sécrétées par des glandes dorsales et cloacales, dans le but de séduire la femelle.

À la fin de la parade nuptiale, le mâle dépose sur le fond un spermatophore, petite capsule blanche de forme allongée, comprenant les spermatozoïdes, que la femelle va recueillir par son cloaque. La fécondation sera alors interne. La femelle, après la maturation des œufs, les déposera un par un en général sur la face inférieure des feuilles de plantes aquatiques, qu'elle replie sur l'œuf avec ses pattes arrières. Quelques centaines d'œufs seront ainsi déposés. En quelques semaines les œufs éclosent et les larves (on ne parle pas de "têtards", ce terme étant réservés aux anoures) commencent leur développement. Strictement aquatiques au départ, les larves sont munies dans un premier temps de branchies externes souvent bien visibles. Elles acquerront au cours de leur développement des poumons, permettant aux adultes de vivre sur la terre ferme. 6 à 9 semaines sont nécessaires aux larves afin d'accomplir la métamorphose.

Publié dans ma vie

Commenter cet article