Transmission et plaisir.

Publié le par catlove

L'identité des enfants se forge aussi avec l'éducation alimentaire. bblove 059

Leur construction affective se nourrit de ce qu'ils mangent et de la façon dont les plats ont été preparés.

Une cuisine bâclée ou faite à contrecoeur,même si les ingrédients de première qualité,a beaucoup moins de saveur qu'un plat congelé,partagé dans la gaieté et la complicité.

Unutile donc  de culpabiliser  si les repas familiaux ne sont pas garantis "home made",l'important est de retrouver autour d'une table,où les mots et les émotions circulent librement. 

bien entendu il faut mieux manger sain et varié ,mais gare à l'orthorexie galopante qui diabolise certains aliments

et fabrique des troubles du comportements alimentaire.

ça peut exploser littéralement l'adolescence.

Il faut nous interroger sur la façon dont nous proposons la nourriture à nos enfants.

De quels fantasmes la chargeons nous? avec quelles émotions l'assaisonnons nous?

Certains messsages inconscients gènèrent de la culpabilité et de la peur du contrôle ou au contraire le sens du plaisir ou de la modération. 

Publié dans La vie d'une cat....s

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article