Maman

Publié le par catlove

Durant toute ta vie ,tu t'es battue contre l'injustice ,tu étais la fleur du savoir et du pouvoir tu nous as appris la vie , tu nous as

donné du bonheur, je te garderai pour tout ça éternellement dans mon coeur

 Ce soir fatidique en un instant tu nous as quitté, quitté ce monde que tu nous as fait tant  aimer

Le fait de te voir inanimée, m'a vraiment bouleversé ,je te regardais et je sentais la sérénité t'habiter.

 Je te parlais,je voulais que tu te réveilles,et surtout te réentendre respirer ,te voir de nouveau me regarder, me sourir.

Le fait de ne plus te revoir m'était insupportable, un douleur profonde est entrée en moi,

tu n'étais plus de ce monde.

Souvent je m'interroge sur tes dernières pensées, qu'elle a été ta dernière image.........

Merci maman pour tout ce que tu as fait pour nous, tu as été un mère exemplaire,extraordinaire.

La joie qui t' habitait , tu savais nous la communiquer, comme aussi pour tes colères et certains de tes points de vue.

Même partir pour ce voyage , tu  as eu la  force et la volonté de l'accepter, un aller sans  retour

Mon coeur d'enfant  reste à jamais brisé, personne ne pourra plus le réparer, ma vie à tes cotés s'est  terminée trop tôt.

J'aimerais penser qu'un jour dans le ciel, je vais te retrouver mais cette idée ne peut me consoler, car je sais

que je ne te reverrais jamais, mon coeur pleure  de ce vide que tu as laissé.

Nous ici on doit garder  la joie de vivre, pour nos enfants mais surtout  pour papa, qui reste  seul.,à nos cotés,

on est là pour le soulager , lui qui a été si durement  touché par ta perte, il faut qu'on l'accompagne ,qu'on le soutienne.

Nous prenons soin de lui, en ton absence ,ce malheur a permis de nous rapprocher de lui, et lui donner le double de notre amour,il en

a tellement besoin ,nous sommes devenus ses protecteurs.

Je reste ton enfant, malgré mon statut d'adulte, que vais je devenir maintenant sans toi,

souvent le soir j'ai simplement envie de te téléphoner, retrouver le réconfort d'un mot , d'une complicité, d'un avis sur la vie.

 Mais non ce n'est plus possible.

je m'endors triste, calfeutré dans ta vieille veste polaire bleue,  à chercher encore ton odeur, le souvenir de ton visage.

Pourquoi ce besoin de souffrance .

 

 

  "flirter avec la mort , pour avoir l'impression encore de vivre "

   le 18 de ce mois tu aurais eu.........................80ans. 

   (sur la photo Maman et moi) numerisation0001.jpg

 

 

 

 

Commenter cet article

Mary 11/02/2011 11:49



J'ai été très touchée par ce message à votre maman ... De tout coeur avec vous.


Perdre un être si cher, si proche est une épreuve difficile . J'ai perdu mon fils il venait d'avoir 23 ans, cela fait 8ans maintenant et l'absence est douloureuse.


Courage . Avec toute mon amitié.