La danse des petits pains

Publié le par catlove

En 1896, dans le Klondike, au Nord-Ouest du Canada, la file des chercheurs d’or s’étire au creux des montagnes enneigées. Charlot,2205773225_fa2957282b.jpg prospecteur solitaire, trouve refuge dans une cabane isolée, où il est bientôt rejoint par Big Jim. Au centre d’un décor d’aventures, Charlot lutte contre les éléments, contre la méchanceté des hommes, contre le froid et la faim, en apparence d’avance vaincu, en définitive toujours vainqueur. Ce qui motive une succession pratiquement ininterrompue, disons mieux : une avalanche de scènes dont chacune est un chef d’oeuvre, depuis le repas aux souliers jusqu’à la séquence prodigieuse de la cabane en équilibre sur le précipice.

La Ruée vers l’or est un film clé de l’histoire du cinéma mondial, des scènes d’anthologie ont fait rire des générations de cinéphiles : la scène de la danse des petits pains ou bien celle où Charlot et Big Jim mangent une chaussure (et ses lacets !). Film burlesque dont les moments les plus drôles n’ont pas pris une ride, La Ruée vers l’or est peut-être le film le plus tendre et le plus mélancolique de Charles Chaplin. Une fois de plus, notre héros est un amoureux éconduit qui persévère dans la séduction avec maladresse et de façon touchante. Mais, événement rarissime dans la carrière de Chaplin, le film connaît une fin heureuse puisque Charlot et sa bien aimée se retrouvent pour s’aimer lors d’une ultime rencontre fortuite. Dans ce film en noir et blanc magnifique, le cinéaste joue une nouvelle fois la partition de ses thèmes de prédilection : la pauvreté et l’amour contrarié.
Il existe deux versions de La Ruée vers l’or. Dans le catalogue École et cinéma, il s’agit de celle de 1942, version sonorisée du film original sorti sur les écrans en 1925. Pour cette nouvelle version Charles Chaplin écrit un accompagnement musical et supprime tous les cartons. Il fait la voix du narrateur tout en doublant celle des acteurs. Ce qui explique en partie le passage de 96’ (1925) à 69’ (1942).

Publié dans reflexions du moment

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

barbara 21/11/2011 16:18


j'adore ! en fait j'ai d'abord vu la danse des petits pains dans le film sur la vie de charlot, un film récent comparé aux temps modernes, que j'adore aussi, avec le dictateur ... pour moi tout
ça vaut bien mieux que le cinéma plus actuel, c'est plus magique ...


bonne apres midi, bisous !